mercredi 29 juin 2005

Mercredi...vent de folie dans la jolie tuturre de l'auto-école!

"Look up, I look up at night
Planets are moving at the speed of light
Climb up, up in the trees
Every chance that you get is a chance you seize"
Coldplay - Speed of sound
Il me faudrait encore et encore commencé par le préambule suivant : article sur le Jt toujours en plan dans ma tête, mon ordi et sur ma table! (desespérant, je sais).

Aujourd'hui, journée où chaque second comptait. Sur le pied de guerre à 8h45 pour débarasser le plancher à 1àh pour affronter un entretien au bureau parisien de la BBC pour un stage d'un an radio/TV. J'y suis allée sans préparation, inquiétude ou espoir car il faut être honnête la radio et la TV ne sont pas mes genres de prédilection (pour cette dernière, je n'ai pris aucun cours!) et je manque de pratique mais c'était le nom de l'employeur et la possibilité de travailler en anglais qui me poussait à tenter le diable.

Je suis accueillie par deux adorables trentenaires qui m'assaillent de questions : pourquoi la BBC, que regardez-vous comme programme de la BBC ("eeuhhh..." fut ma réponse éloquente car je ne regarde que BBC world l'équivalent de LCI et France Info alors la grille des programmes reste une inconnue pour moi), êtes- vous prête à vivre un an sous stress car les taches données seront nombreuses et le temps imparti limité, vous vous rendez compte que vous ferez des journée de 5h à minuit et que vous n'aurez plus de vie ? (et moi " ben pas de problème ce sera comme à l'école!" bon ok je l'admets moi même c'est quand même assez naïf de ma part), vous devrez adé les gens à réserver des hotel ou assurez les interviews avec les ministères, faire le café, chercher du lait (et moi de bonne humeur "no really that's no problem!")...puis que verrez-vous comme sujets aujourd'hui ("oh ben les jeux olympiques qui nous mettent en concurrence avec Londres puis les problèmes de T. Breton", " your selection is not so bad..." et puis de me dire que les CV ont afflué en masse et que c'est déjà un exploit de passer un entretien avec elles et que je suis le résultat d'un premie tri... Honnetement, je sais bien que je n'ai pas beaucoup de chance car demander un stage d'un an pour mieux découvrir la radio et la TV c'est un peu léger comme motivation... mais je me devais d'essayer!
Logiquement ça devrait Louis-Etienne qui devrait le décrocher haut la main et vu qu'il rêve de radio et a bossé à la radio sénégalaise et canadienne ce n'est que justice!^^

Ensuite saut dans la voiture pour rallier notre point de rendez-vous avec Alain Genestar (prononcez J'aime les star!) et son ami, le photographe brésilien Sebastiano Sagaldo. Ce dernier, adorable, nous a expliqué sa carrière : il signe des contrats de 10 ans avec des grands magazines sur des thèmes précis (la nature, la fin du trvail manuel de masse en Amérique Latine ou les migrants/déplacés) et fourni de nombreux reportages avant de faire expos et livres.

En outre, ayant une ferme au Brésil, il a lancé un projet de reboisement d la forêt soit 1,5 million d'arbres et il en est déjà à 750 000! Genestar l'a imité : il a planté plus de 400 arbres dans sa propriété normande.

Sebastiano en ce moment travail sur l'antartique et nou a présenté de nombreux tirages avec des pinguoins! mais il est désormais patron de sa propre agence et un des seuls à ne toucher qu'à l'argentique noir et blanc (my God Hub' aurait été au 7ème ciel de voir tous ces trésors!). Il a fait sa fortune en étant le seul journaliste à photographier le pendant et l'après de la tentative d'assassinat dont R. Reagan fut la victime étant donné qu'il faisait un reportage sur les 100 premiers jours (et oui déjà!) de son mandat.

Ensuite déjeuner avec lui et Alain. Si le vin était bon , la nouveau propriétaire et chef-cuisinier étaient exécrables. Genestar a même trouvé un cafard dans sasalzde donc du coup nos ardeurs alimentaires ont été stoppées nettes... puis enfin adieux et demande de stage à Alain avant que ma mère ne vienne litteralement mm'enlever à cette congrégation et je crains de n'avoir fait une dernière impréssion guère flatteuse...

Et pourquoi tant de hâte ?

et bien car aujourd'hui c'était ma première fois en voiture ! Ma mère m'a déposée à la seule auto-école de Paris qui donne des cours de conduite pour handicapés (autrement voitures aménagées avec des pédales en nombres inférieures et moins réactives...). la responsable a voulu que je fasse quelques heures d'essai pour savoir si je suis apte à la conduite où si je dois envisager des aménagments beaucoup plus pesonalisés et médicaux que seuls l'hopîtal des Invalides est autorisé à délivrer.

A 18h30 pour la première fois de sa vie, Constance touchait un volant... et bien eeeuh that was a scary experience et déjà je peux dire que consuire dans Paris c'est l'enfer sur terre! Alors si le mouvement de base retro/siège/clignotant passe dés qu'il s'agit de rouler droit la route part en zig-zag et pourtant je ne bois pas c'est juste que je n'arrive pas à ne pas me laisser distraire par le volant ou sur ce qui se passe devant moi au lieu de regarder droit devant moi bref crooo, crroooo la honte même si le moniteur a dit que c'était plutôt correct comme début... le freinage est lui souvent houetant et l'accelérateur, dieu que cela embraille au quart de tour!

Anyway both my parents were beaming et rendez-vous est pris demain à la même heure pour une deuxième séance d'essai afin de refaire avce plus de grâce et de droiture le tour du XV et des abords de l'UNESCO... mais je ne suis toujours pas convaincue que je ne suis pas un danger publique pour mes voisins parisiens!

Alors pour se remettre de temps d'émotion (c'est en fait carrément plus émouvant que quand j'ai fait mon premier steack par moi-même!), un petit dîner au japonais quelques mètres plus loin avec deux Parisiens de passage!

Un peu de gaieté dans ce monde de brutes d'automobilistes!

Je veeeeeeux comme Genestar mon chauffeur!

3 commentaires:

Albireo a dit…

Journée intense, dis-moi ! ^________^ Alors, ça s'est aussi bien passé aujourd'hui ? ;)

On se sent tous très mal à l'aise le premier jour. Moi j'ai failli tuer le moniteur. ;) D'un autre côté, c'est bien de ne pas se sentir trop sûr de soi, car en voiture c'est dangereux. Le tout est de trouver un juste équilibre, et je ne doute pas que tu y arrives.

Tous mes vœux pour tes demandes de stage. J'ai comme un pressentiment pour Paris-Match… ;)

Oitsuki a dit…

Waouh ! Ben ça, c’est de la discipline dis donc… ^^

Tous les gens que tu as croisé ce jour semblaient vraiment passionnants, et je souhaite que le stage que tu ne manqueras pas de décrocher te conviendra au mieux dans ces critères !

Et puis « Constance qui touche un volant pour la première fois », c’est une nouvelle des plus enthousiasmants ! ^______^ Quand j’ai commencé, j’avais aussi beaucoup de mal à garder le cap parce que j’étais tellement stressé par la proximité du trottoir de droite que je fixais ma droite au lieu de regarder au loin droit devant… Du coup, ça faisait pareillement que toi, conduite en zigzag ^^;

Mais toi, t’es bien meilleure, t’es la meilleure :)

Elaurys Nathiel a dit…

Je ferai plus court que ces messieurs : on est satisfait d'être dans son lit après une journée pareille ! Bisous, Constance jolie ^____^