mercredi 26 juillet 2006

Notification musicale











Fidèle à ma théorie des améliorations, piller indûment les codes sources de vos voisins, je tente d'amadouer un petit lecteur en ligne de son. Ironiquement (est-ce pour me punir de mon péché?^^), les paramètres de mon ordinateur personnel m'empèche d'en profiter, je le laisse donc bercer vos seules oreilles.

Pour inaugurer ce que je voudrais être au minimum une session hebdomadaire, les brillants Irlandais du Nord de Snow Patrol accompagné du choeur de Londres ouvre la danse ! N'étant pas connue pour ma modération, je crains de vous soumettre en rafale à quelques nouveaux titres de leur quatrième album 'Eyes Open' . Trois se sont logés durablement dans mon lecteur de mp3, pour le reste il faudra que je m'y applique.
'The ground beneath her feet' U2 (Bono & the Edge)
'To be free' Emilianna Torrini
'Enjoy the Silence' Dépèche Mode
'Blue' A perfect Circle
'Set the fire on the third bar' Snow Patrol
'Dreams' The Corrs
'Somewhere a clock is ticking' Snow Patrol
'Injection' Hans Zimmer
'Don't speak' No Doubt
'Out of sight' Hooverphonic
'Chasing cars' Snow Patrol
'Christmas is all around" Billy Mack (alias le génial Bill Nighy!, le papa Noël de tous vos fantasmes!)
'God only knows' The Beach Boys
'Love Show' Skye Edward
'Timeless' Kate Havnevik
'Crucify' Tori Amos
'The Space Between" Dave Matthews Band
"Million Faces" - Paolo Nutini
"Wonderwall" - Ryan Adams (pour Isabelle et Hubert, en remerciement de leurs soutiens indéfectibles, you're both my wonderwalls)
"Fallen" - Sarah McLachlan
"Nara" & "Lepcis Magna" - ES Posthumus
"SRXT" - Bloc Party
"The Heart Asks Pleasure First" -Michael Nyman (BO de la Leçon de Piano)
"To build a home" - the Cinematic Orchestra
"Crystalline Green" - Goldfrapp
"Caring is Creepy" - The Shins (BO de la Garden State)
"Deliver Me" - Sarah Brightman
"Summer Sunshine" - The Corrs
"Something to Believe in" -Aqualung
"Ships" - The Umbrellas
"Three Wishes" - The Pierces
"Le Tourbillon" - Jeanne Moreau
"Running up that Hill" - Placebo
"Stripped" - Shiny Toy Guns
"Trainwreck" - Sarah McLachlan
"Wuthering Heights" - Kate Bush
"X Files theme remix" - Mark Sbow / U.n.k.le
"Broken" (BOF X Files I want to believe ) - U.N.K.L.E
"The Winner Takes it All" - Mamma Mia OST
"Too Long" - Yael Naïm
"Mon Amie la Rose" - Natacha Atlas
"Don't give up on us" - Sarah Mclachlan
"It comes and it goes" - Dido

Enjoy!Merci Marie^^

93 commentaires:

Same a dit…

J'aime beaucoup cet air mélancolique où la voix irlandaise résonne jusqu'à faire frissonner! Qu'est-ce donc ?

Elaurys Nathiel a dit…

Loreena McKennitt, en live, bien sûr ! :)

Lisso' a dit…

Rhaaaaa, pas patiente la Déesse... lui aurait dit tout de suite qui c'était moi ! ^___^

D'ailleurs, Irish girl, sais-tu pourquoi Loreena n'a plus fait d'album depuis 97 ? Ce choix de stopper sa carrière musicale avait-il des raisons précises ?

Allez hop, j'retourne au boulot !

Andrea a dit…

Ah Loreena McKennitt est une artiste que j'ai découverte sur le tard gràace à la BA d'Ever After où l'on pouvait entendre son plus grand succès "The Mummer's dance" et sur une autre BA, celle du joli "Possession" pour the Mystic Dream, ayant fait le lien entre les deux, je me suis précipitée à la FNAC où les deux chansons étaient présentes sur le Live in Toronto et Paris alors ni une ni deux je me suis jetée dessus, toute contente que mon goût pour les violons, les binious ou le piano trouve une autre expression que les Corrs qui devenaient très pop. Et là vlan dans la gueule, j'ai reçu the Old Ways, une chanson plus ou moins traditionnelle chantée dans le County Clare et qui évoque à mots couverts la violente immigration irlandaise en Amérique et Angleterre. Tu imagines que cette introduction et sortie au violon n'a pu que m'hypnotiser et me pousser de nombreuses fois le bouton "replay". La version studio est non moins admirable avce plus d'orchestration celtique, e la mettrais bientôt pour que tu fasses la comparaison!

Je suis contente de voir qu'outre Marie, Doro ou Vito, la chanteuse canadienne a beaucoup de connaisseurs :)

Merci de ta question judicieuse Robin, j'ai pu lui trouver une réponse et là aussi satisfaire ma curiosité. Le dernier album de Loreena est ce live mais le dernier enregistrement studio est bien celui de 97. Malheureusement en 98 son fiancé et deux de ses amis sont morts noyés, cela l'a poussé à créer une fondation et à se consacrer à la prévention. Elle a cependant fait en 2004 et 2005 quelques concerts dont un avec Yehudi Memouhin. La bonne nouvelle c'est que l'été dernier, elle est revenue en studio et un album pourrait peut-être voir le jour au plutôt cet automne.

Elaurys Nathiel a dit…

Quand j'étais p'tite, j'avais dansé sur Via con me, du même Paolo Conte. La chanson que tu as retenue me ramène donc un sacré paquet de temps en arrière ^^;

B'youh ! :)

Andrea a dit…

J'ai parfois des petits goûts de grand-mère ^^;;. Je ne suis pas fan habituellement des crooners mais c'est bien la seule chose dans 5x2 de Ozon qui m'a conquise. Ce joli mouvement de tourbillon...

Sans remonter autant le temps, j'apprécie également cette balade peu connue de U2 qui l'a composée pour un autre film de Wenders Million dollars hotel.

On entend presque la démarque gracieuse de cette femme dans les première note et son impouissant admirateur qui la surveille de loin dans ce voyage sans retour. Orphgée pourrait la chanter pour Eurydice.

Elaurys Nathiel a dit…

Je ne connaissais pas, mais on se laisse facilement envouter par la voix de Bono. :)

Andrea a dit…

Je suis contente que ce Bono "mineur" te plaise, même si on est loin de la transcendance de "With or Without you" cette chanson m'a toujours paru injustement sous-estimée.

De même que je regrette que Miss Torrini soit surtout connue pour avoir cloturé les deux tours. To be free confirme le talent de celle qui a longtemps été labéllé la meilleure disciple de Bjork (toutes deux étant islandaises). Outre que j'avais adoré le titre de son album "Love in the time of Science" -très lostien comme titre quand on compare à "Man of Faith,Man of Science"-, "to be free" a symbolisé mes premières semaines à Dublin, un ode à la liberté dans ce qu'elle a de plus pur et d'émancipateur voire teintée de sollitude...

Marie Simon a dit…

Je lui trouve une ressemblance à la voix de l'ex chanteuse de Morcheeba... dont j'ai malheureusement oublié le nom. Une façon d'attaquer les notes un peu différentes, un je ne sais quoi...

Andrea a dit…

Merci Marie de ce rapprochement, je n'aurais jamais pensé à Skye Edwards . Je connais très peu Morcheeba faut dire excepté pour deux ou trois singles comme never an easy way ou what new york couples are fighting about ?

Pour cette semaine, quelque chose que j'ai découvert ce WE en me plongeant dans des montages videos de Prison Break (certains basés sur Snow Patrol sont somptueux). Je ne suis pas très fute, fute car cela fait des semaines que 'Ry et Karo exposent des morceaux de 'A perfect circle' -j'aime beaucoup cette dénomination, même niveau de mystère que j'éprouvais à un moment pour Placebo avant de les connaître^^-.

Bref ce petit "Blue" bien sombre me touche dans la phase de déni de réalité où je me trouve. I don't wanna know many things...

Andrea a dit…

La semaine dernière, j'ai finalement acquis l'album "Eyes Open" de Snow Patrol et je maintiens mon ravissement du début de l'été.

Il fera partie des CD dont si je n'apprécie pas la totalité du contenu, je vénère quatre titres et suis prête à en chérir deux autres. "A Rush a vlood to the head" de Coldplay m'avait fait le même effet. Au final, évidemment j'avais apprivoisé le tout.

De Snow Patrol, j'apprécie la mélancolie et l'invitation à l'évasion mais aussi la furie qui se dégage des longs solos (Make this go on forever et Chasing cars), qui traduit toute la résistance que peut nous offrir la réalité. La frontière entre fantasme et là où on croit se nicher notre bonheur et ce qui est... A ce titre Open your eyes est éblouissant avec sa longue prière:

" Iwant so much to open your eyes
Cos I need you to look into mine
Tell me that you'll open your eyes ?"

J'ai découvert ce groupe grâce à Urgences qui l'a utilisé avec génie dans son final de la saison 12 "21 guns", je le mettrai en lien au moment de sa diffusion française. Incroyable comme cette chanson collait au rhytme de l'épisode... qui s'est déroulé a capella, sans parole des personnages juste la musique...

Et une semaine après, Grey's anatomy utilisait avec la même habilité pour son ultime épisode de la saison 2 'Deterioration of the flight response /Losing my religion'.

Remarquons que Lost n'a pas encore emprunté à leur délicieux répertoire!^__^

Alors avant que ces deux moments d'extase télévisuelle arrive, je vous soumets une dissidente "Set the fire on the third bar". Un duo avec la cristalline Martha Wainwright. Comme on dirait à la star'ac l'harmonie vocale est parfaite. Les deux voix se mêlent sans interruption dans cette ode murmurée à l'absence, au vide, au déchirement de la distance. Seule moment de rébellion la timide et triste envolée de MW dans les dernières secondes dans ce morceau de frustration contenue, jamais criée toujours énoncée dans le calme. Une réallité parfois inévitable.

Enjoy~

Elaurys Nathiel a dit…

C'est d'une douceur... Fais de beaux rêves, Connie jolie.

Andrea a dit…

Hélas cette nuit blanche pour cause de papier et d'insomnie fut plutôt sanglante ! Devant drésser le portrait de 5 révolutionnaires, je me suis plongée dans une documentation intensive, des pages de vie qui ne sont jamais trop avards de mots et de description sur leurs dernières heures sanguinolentes, celles sur Marie-Antoinette a longuement alimenté mes visions ^^^;;; Bon là je suis allée voir le Diable s'habille en Prada, j'espère que cela m'inspirera des songes plus glamour (et pour cette raison pas de Parfum pour mois en ce moment ^^;;;). Moralité, la consommation d'Histoire d'Histoires est dangereuse pour la santé!

Ci-joint un retour aux sources avec les Corrs. Je n'ai jamais compris pourquoi cette reprise de Fleetwood Mac a poussé les Anglais à se précipiter sur ce single, propulsant les Corrs sur la scène des stars de la pop. En revanche, j'ai toujours aimé le texte un brin différentr et mystérieux quant à ses interprétations et ses variations en live, généralement accompagnées de belles harmonisations des trois soeurs avec le quart d'heure de gloire de Sharon a cappela sans compter le petit speech que nous délivraiut Andy "this is why we dream..." une invitation suffisament conciliatrice pour Morphée je l'espère!

Andrea a dit…

Choix de l'artiste, facile, Snow Patrol, mon énorme coup de coeur, mon premier depuis longtemps... J'aime la musique, les paroles comm autant de suppliques de mon âme... A peine acquis leur petit dernier, me voici partie à la recherche de the Final Straw qui les a révélés grâce au précieux Run... J'espère que la poste ne m'a pas joué de fantaisie -__-

Choix dela chanson : aie, aie cro dur m'dame !

Au départ, je voulais célébrer la fin de Grey's Anatomy par Chasing Cars qui clôt la saison mais finalement je dévie de ma route. L'avant avant-dernier épisode de Grey's se terminait aussi sur une de leurs compositions: Somewhere a clock ticking. Et ce titre est encore plus symbolique que le suivant : les battements de l'horloge... du coeur de Denis lorsque Izzie coupe le cordon.... L'écran qui s'obscurcit sur le tracé plat du moniteur sur les vagues tumultueuses et fatalistes des guitares et du choeur puis du solo de guitare électrique et des clapotis.

Et parce que lorsqu'avec mes nuits viennent mes insomnies, ces aaah de fatalité et cette crainte insidieuse dans mes veines qui fait battre mon coeur plus vite sont miennes.

Time can really do anything of us...


I've got this feeling that there's something that I missed
(I could do most anything to you...)
Don't you breathe
Something happened, that I never understood
Every second, dripping off my fingertips
Wage your war
Well I am scared
In slow motion, the blast is beautiful
Doors slam shut
A clock is ticking, but it's hidden far away
Safe and sound

Andrea a dit…

Hans Zimmer - Injection- OST Mission Impossible 2

Un des morceaux que j'ai encore découvert grâce au montage vidéo de X-Files que j'avais collectionné frénétiquement ce printemps (puis comme toutes mes monomanies, j'ai entamé une phase déclinante)...Il faudra que je retrouve la vidéo et le montage en question qui est d'une somptueuse beauté. Sa créatrice Foxestacado est une des 'vidders' les plus talentueuses de la communauté.

Bref comme Nara de Posthumus que la demoiselle avait aussi mis en image, cette mélodie invite au voyage introspectif. On sent l'ascencion, les chutes, atmosphères tantôt aquatiques tantôt venteuses.

J'aime la brusque accélération de la 3ème minute et de la fin...l'envol vers le calme, le commencement de tout. Dans ces moments là je me sens à nouveau calme malgré toutes mes tempêtes.

Dans son montage, Foxestacado y montrait la conversion de scully de la science à la croyance.... Quelque part, j'espère aussi atteindre un jour cette sérénite et la certitude tangible de mes opinions.

je m'interroge également sur le sens du titre n'ayant pas vu le film (faut pas rever quand même!). De quelle injection s'agit-il ? propre ou sens figuré ? Mon penchant baudelairien s'abandonnerait bien à la théorie de la morphine et ses paradis artificiels...le divin oublin, pour une fois ne pas entendre sa conscience et ne rien ressentir juste un instant... (retropectivement je regrette d'avoir refusé la morphine durant mon hospitalisation il y a près de 10 ans, cela m'aurait évité cinq jours très pénibles, tetue comme une mule toujours je fus^^;;; !)

Same a dit…

Ah... Il a gardé la superbe voix de Lisa Gerrard, ex-Dead Can Dance, déjà entendue dans Gladiator. Très beau morceau, que je ne connaissais pas n'ayant pas vu MI2.
Thanks :)

Andrea a dit…

De rien comme ils disent, les bonnes choses se partagent et puis tum'as offert la confirmation de ce que je cherchais :l'identité de cette sublîme voix !

Et puisque on les avait mentionnés, voici pour aujourd'hui un petit goût de Three Doors Down : ça casse pas trois pâtes à un canard, un peu lourd mais parfois les paroles cachent un parfum poétique comme Kryptonite, jolie hymne à l'amitié. Lundi mes mains auraient tremblé comme les vôtres en découvrant cette liste.

"I watched the world float to the Dark side of the moon
After all I knew it had to be something to do with you
I really don’t mind what happens now and then
As long as you’ll be here and well at the end

If I go crazy then will you still call me Superman?
If I’m (you're) alive and well, will you be there holding my hand?"

Andrea a dit…

Marc Lavoine, c'est comme le vin : plus ça vieillit, plus on vieillit, plus on savoure... Petite je ne tolérais que "les Yeux Revolver" mais ces derniers albums ont élargi mon champ de vision. Cette mise en musique du Pont Mirabeau -à rapprocher de l'expérience baudelairienne de Mylène Farmer avec l'horloge- est douloureusement émouvante comme les rimes d'Appolinaire et en cette nuit où la Seine se fait fantomatique, ce choix s'est imposé.

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Andrea a dit…

No Doubt - Don't speak

Parce que je ne sais toujours pas le démon qui m'a possédée hier et m'a fait déballer tous mes doutes...and all my sorries in the world could not make you trust me again.

You and me
We used to be together
Everyday together always
I really feel
That I'm losing my best friend

Don't speak
I know just what you're saying
So please stop explaining
Don't tell me cause it hurts
I know you're good

Andrea a dit…

Une des nombreuses découvertes musicales que je dois au goût distingué des membres du plus ancien forum francophone des Corrs corrsforum.net. En l'occurence le groupe belge Hooverphonic. The Magnificient tree est l'ouvrage qui m'a le plus fasciné avec des ambiances si particulières de the "vinegar and salt", "waves" à "Mad about you". Pour moi la pièce la plus aboutie est sans contexte Out of Sight avec ses cordes ininterrompues et son long echo fataliste sans réponse l'image de ce long hommage à ces 6 ans d'amitié, quelque part cela me semble approprié. Pour le titre le plus poétique, la palme reviendra sans doute à "Everytime We Live Together We Die a Bit More ".

Tell me why
Do you always forgive the things I do to you
You're too good
Those six years
Were the best that ever happen to me
No regrets after all this fear
We'll always be best friends"

Andrea a dit…

Chasing cars Snow Patrol

Andrea a dit…

En remerciement de ce "Jump", le nom moins cultissime "Christmas is all around" et sa prose digne de Baudelaire et de Shaekspeare :

Admirez la valeur ajoutée de Christmas et snow sur Love^^

I feel it in my fingers
I feel it in my toes
Christmas is all around me
and so the feeling grows

It's written in the wind
It's everywhere I go
So if you really love Christmas
C'mon and let it snow


You know I love Christmas
I always will
My mind's made up
The way that I feel
There's no beginning
There'll be no end
Coz on Christmas
You can depend

You gave your presents to me
And I gave mine to you
I need Santa beside me
In everything I do


You know I love Christmas
I always will
My mind's made up
The way that I feel
There's no beginning
There'll be no end
Coz on Christmas
You can depend

Coz on Christmas
You can depend

It's written on the wind
It's everywhere I go
So if you really love me
C'mon and let it show
C'mon and let it show
So if you really love
C'mon and let it
If you really love me
C'mon and let it
Now if you really love me
C'mon and let it show

Andrea a dit…

Autre chanson mémorable de ce trèsor qu'est la BO de Love Actually, God only knows des Beach Boys.

Parce qu'il y a dans la vie des gens qui se transforment en un compas des plus fiables et fidèles dans les tempêtes malgré les coups de sang du Capitaine, qui vous ramènent toujours au port encore prêts à vous épauler.

And for that I'm grateful :)surtout en ce soir du 30 au bel équilibre fragile.

Andrea a dit…

Death is the road to awe, Clint Mansell & the Kronos Quartet The Fountain OST.

On n'y retrouve point la violence de Lux Aeterna mais la fascination est toujours la même. La mélodie, cette fois mystique (les petites clochettes et chaque accélération pour chaque réalisation de Tom, Death cannot be cheated) hante toujours l'âme.

Andrea a dit…

Au départ je voulais mettre une autre chanson (Travis-Love will come through) que ce titre de Skye (ex-chanteuse de Morcheeba). Le point commun de ces deux mélopées ?

Conclure les épisodes de Grey's anatomy saison 3 dont je me delecte telle une gosse pris les doigts dans la boîte de Bacci tous mes vendredi soir.

Travis concluait triomphalement avec une montage qui m'a fait écraser une pauvre larme d'émotion et dedésespoir devant une telle facture du montage (!) lors de la première diffusion de la première partie de Six Days et Love Show de Skye accompagne celui de cette semaine Great Expectations.

Deux chansons différentes mais qui expriment la même émotion, la même incertitude. Maybe dumb, maybe wise...?

Pour les admirateurs de Clint Mansell, ils le retrouveront s'ils cliquent sur le titre de ce post :)

Same a dit…

Je n'ai pas les titres des épisodes de Grey's Anatomy :(

Mais je présume que tu veux parler des 12 et 13, les derniers diffusés. Le 12 m'a toute chamboulée (avant les partiels, pas bonne idée) et j'ai hate de voir le dernier !

Biz de moi à toi :)

Same a dit…

Chuuuuuuuuuut ! Ne dis rien sur ce qu'il se passe dans cette saison, comme *biiiip* qui sort avec *biiiip* ainsi que *biiiip* qui rend l'âme. Soyons respectueux de ceux et celles qui ne suivent pas et ne leur gâchons pas leur plaisir !

J'attends les sous-titres du 13, qui devraient arriver cette semaine je pense. Sinon, en attendant, regarde Ugly Betty. C'est 'achement bien :)

Karo, qui devra résister à la tentation du 13 alors qu'elle a plein de trucs à apprendre T_T

Andrea a dit…

Oups meci miss de me rappeller à mes devoirs, je m'en vais corriger cette erreur fatale de ce pas.

Ugly Betty comme Heroes me tentent absolument, faut juste que j'ai la patience de faire chauffer ma bande passante ^___^ Contente que tu me confirmes que c'est aussi bien que ce que j'ai pu en lire c'est un signe de goût primordial.

Franchement pour le 13, autant tu peux comprendre le développement concernant XY mais le WZ, tu ne le vois pas venir... Vlan dans la face et franchement tu es comme Z tu écrases une larme.

Depuis From a whisper to a scream je suis comblée ! Et franchement Six Days m'a laissé sur le plancher totalement, les larmes dans la gorge si souvent.

------------
Edit du message précédent:

Exactement. 12 = Six Days 2.2, Travis est dans le 11 et donc dans la 1ère partie de Six Days quand A tente d'embrasser B. Skye termine le 13 sur un grand choc et moment d'émotion qui m'a laissé la bouche comme un poisson rouge. Franchement je ne m'attendais pas à cette déferlante de ...

Le 12 m'a beaucoup remuée comme toi parce que ça me rappelait beaucoup de moments du mois de décembre. Et lorsque Cristina parlait du club des papas morts, j'ai trouvé son intervion très belle et émouvante. d'autant plus que le 13 décembre, j'étais devant Grey's quand on m'a téléphoné.

J'espère que le dernier ne te décevra pas moi j'ai adoré sans compter la bande annonce du 14, y'a qu'un mot pour le dire waaaouh *___* can't wait.

bisous à toi vaillante petite soldate de la fac.

Andrea a dit…

Poursuivant sur ma programmation musicale Grey's anatomy, je vous repropose Make this go on forever qui avait ouvert cette rubrique car à ma joie immense après Chasing Cars et Open Your Eyes qui avient eu les honneurs de la conclusion de la saison 2 et de l'ouverture de la saison 3, MTGOF termine avec une intelligence frappante l'épisode n°15 annoncé comme révolutionnaire "Walk on Water.

Et quel meilleur choix que Make this go on forever pour cet épisode. Les paroles symbolisent le sens de cette épisode sans vouloir trop spoilier ceux qui suivent, disons juste que la partie "the weight of the water est bien plus qu'une métaphore et que de marcher sur l'eau il en est bien question...

Que cette longue descente dans l'obscurité de la vie, des sentiments illustre à la perfection le dernier quart d'heure. Normalement cette chanson me fait déjà frissonner comme When the Stars Go Blue mais là les larmes n'étaient pas loin... Bono et Andrea ont enfin trouver un dauphin digne d'eau entre ces cordes lancinantes, le coeur écrasant et sans espoir et la fin brisée, le calme après la tempête, le renoncement...

Dans l'épisode 15, cette chanson se substitue à nombre de dialogues, en gras les passages concernés.

Please don't let this turn into something it's not
I can only give you everything I've got
I can't be as sorry as you think I should
But I still love you more than anyone else could

All that I keep thinking throughout this whole flight
Is it could take my whole damn life to make this right
This splintered mast I'm holding on won't save me long
Because I know fine well that what I did was wrong


The last girl and the last reason to make this last for as long as I could
First kiss and the first time that I felt connected to anything
The weight of water, the way you taught me to look past everything I had ever learned

The final word in the final sentence you ever uttered to me was love

We have got through so much worse than this before
What's so different this time that you can't ignore
You say it is much more than just my last mistake
And we should spend some time apart for both our sakes

The last girl and the last reason to make this last for as long as I could
First kiss and the first time that I felt connected to anything
The weight of water, the way you taught me to look past everything I had ever learned
The final word in the final sentence you ever uttered to me was love



The last girl and the last reason to make this last for as long as I could
First kiss and the first time that I felt connected to anything
The weight of water, the way you taught me to look past everything I had ever learned
The final word in the final sentence you ever uttered to me was love


And I don't know where to look
My words just break and melt
Please just save me from this darkness [x2]


And I don't know where to look
My words just break and melt
Please just save me from this darkness [x2]

Ps : Skye est archivée avec Clint Mansell dans Notification musicale.

Same a dit…

Ah ça, pour être révolutionnaire, il l'est cet épisode ! Merci du suspens >____<

Juste une question de ma vilaine curiosité: où trouves-tu les noms des groupes/chanteur/chanteuse de chaque épisode ?

Biz et suite au prochaine épisode :)

Andrea a dit…

Quel suspens ! vi... même si mon interrogation porte davantage sur le comment s'en sortir et les conséquences que sur le si on va s'en sortir.

révolution, je suis un peu restée sur ma faim. Cependant c'est un épisode spectaculaire surtout le saut involontaire de la fin. Comme cette première partie était surtout un acte d'exposition, je trépignais un peu sauf pour la dernière minute. Ce qui arrive à Izzi m'a fait mal au coeur mais j'espère que cela va l'aider à se repprendre. Et j'ai adoré la défense du chef par Addison. Lol à la technique de communication de Christina.

Pour la musique: les fora sur IMDB à condition de se prendre la tête à remonter les fils peuvent aider (retrouvé Skye comme ça). The Incision (très bon forum même si rempli de fan de MerDer agaçants et hystériques, rien que pour ça tu aimes Addison) tient un registre mais avec du retard. ABC propose aussi quelques pistes sur son site.

MTGOF je la connaissais alors cela m'a bien aidée! Sinon avec Travis, j'avais compris une partie des paroles et les recopier sur Google a fait le reste mais impossible de suivre cette recette à tous les coups. par ex. la musique qui couvre l'arrivée des ambulances sur le lieu de triage est inaudible :(

Aaah vivement jeudi pour découvrir Drowning on dry Land le titre est tout aussi alléchant que Walk on Water! mais à cause de mon départ, il faudra que j'attende un mois avant de découvrir le 17 Some kind of Miracle au moins cela m'aidera à supporter le hiatus de mars :-/

B'zzz, j'espère que ton projet littéraire avance (en tout cas j'aime bien son surnom et je suis sûre qu'il le sera!)

Elaurys Nathiel a dit…

*tilt*

"Hey ! Mais quel projet littéraire, Karo ? ^______^... "


Bises de la 'Ry qui, comme vous pouvez le voir, met parfois du temps à comprendre ce qu'elle a lu, hum hum ^^

Andrea a dit…

Je crois qu'a ce moment la je faisais reference a une petite note qui suivant le patronyme de la DJP sur MSN, evoquant la mise en chantier d'un chef d'oeuvre, est le tres attendu et enfin publie acte 2 ou un autre projet qui nous sera devoilee lors de la prochaine rentree litteraire ?^^ I must confess I don't know the answer to this creative mystery...

Same a dit…

*tilt* J'avais pas vu les messages. ^^

Marie, t'as rien raté. C'est juste qu'un soir ou deux, j'avais mis sur MSN, "Le Kat, rédigeant son ultime chef d'oeuvre", aka effectivement, les actes 1 et 2 de la fille du vent. Car il est fort probable que cette histoire soit la dernière avant un très long moment.

Biz à vous deux ! (et vivement le 18 ! ^^)

Andrea a dit…

Merci de ces éclaircissements. J'espère que malgré tes prévisions ce "long moment" sera plus bref que prévu...

Le 18, comme dans 18 mars ou 18ème épisode... ? 24h dans des transports de toute nature m'ont considérablement ramolli le cerveau^^;;

Je n'ai pas encore rattrappé le 17 car je me le garde comme une délicate confiserie et que j'ai un peu peur pour la suite.... Franchement cette série dérivée centrée sur Addisson, j'veux pas, j'la sens pas...j'les aime tous ensemble, pas séparés, ç___________ç je deteste les secessions dans la distribution (sans compter les rumeurs de départ°, au bout de trois ans c'est trop tôt!! Du coup effet bénéfique je ferme les yeux sur les spoilers.

Je trouvais que l'addition de Kate Walsh était un coup de génie et elle va partir -__- nooooooooon, schniiif, j'aimais ces coups de dents et son humour...

B'zz à vous deux

Drea qui se fait une petit dose de Snow Patrol, ça fait plaisir!

Andrea a dit…

La radio blog (!) Grey's anatomy continue avec Timeless entendue durant le puissant Drowning on Dry Land , pour moi le meilleur de la trologie.

Les cordes sont très bien arrangées et rendent bien l'effet d'apesanteur de l'eau et de la chute

Mais j'ai adoré le 17. Some Kind of Miracle se tire bien de son cahier des charges. La fin du 16 avec les "voisins de chambre" de Mérédith m'avait fait craindre le pire, tendance soap, mais les scénaristes ont très bien exploré leur intrigue en insistant sur le fait que ces séquences n'appartenait qu'au personnage en question. Les invités exceptionnels bien choisis m'ont surpris à l'exception du mal rasé et j'étais contente de revoir la bestiole poilue, cela m'a émue qu'elle soit désignée première sur la liste :) C'était émouvant d'en apprendre un peu plus sur Cristina par ce biais là... cela explique tant ce qu'elle est et pourquoi ! Se défouler de son chagrin comme elle l'a fait était hilarant surtout le sudoku de qualité à 2$ et "ça c'est l'Amérique... -Non c'est Taïwan!". Son retour à l'hôpital était émouvant ainsi que ses premiers propos au pied du lit, complètement Cristina absolument pas, une ligne grave balancée au moment le plus anodin, ce qu'on dirait en premier à un malade. La fin avec la sortie d'Izzie et sa rencontre m'a rarraché des frissons, c'était une belle manière de donner une conclusion à ces "moments volés". Par contre et surtout plus depuis avoir vu la bande annonce du 18 (qui réserve une face inconnue de Cristina lol même si je sens que les conséquences seront moins roses), je me demande où vont Callie, George et Izzie, si c'est joué comme dans le 18, alors c'est une surprise scénaristique innatendue.

Autres touchants moments : l'énième confrontation Ellis/Meredith et sur le miracle qu'est Derek.

Et Grey's sera toujours Grey's pour finir cet épisode grave sur un pari d'abstinence de cette manière :p

Bref comme toi vivement le prochain WE !

Andrea a dit…

Tori Amos - Crucify

Andrea a dit…

The Space Between -Dave Matthew Band.

En ce jour d'avril, trois chansons se disputaient cete tribute : Teardrop de Massive Attack pour ses vertus relaxantes quelque soit la tempête et les souvenirs Housiens qu'elle suscite (*__* ah Hugh !), Without you I'm nothing car en ce moment sans le facteur humain et amitié, je ne serai rien et The Space Between qui comme beaucoup de chansons phare de l'année dernière fut découverte grâce aux talents de la communauté X-Filienne et d'une sympathique vidéo sans compter un texte de chanson dont j'aime les longues réflexions et les paroles qui prêtent à croiser le fer.

Same a dit…

Avouons-le: le générique de la très bonne série Dr House est très trip hop. Moins pour la deuxième saison mais sa première me plonge dans ces souvenirs qui font du bien à l'âme.

Bie à toi et merci des multiples liens ^___^

Andrea a dit…

Effectivement, dommage que pour des raisons de droits, les diffusions françaises et en général européennes je crois n'aient pu garder le générique initial américain qui offrait un beau piedestal au sublîme Teardrop!

Générique US House M.D

B'zz

Same a dit…

ARGH ! *s'étouffe* Je me disais aussi. Ces basses. Ces notes. Cet air. Ah, ça ne pouvait être que ça ! Maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaassiiiiiiiiiiiive Attack ! *bave* Tout un symbole. Toute une idée. Saleté de Français ! ç___ç

Merci de rétablir la vérité en ces lieux. Rendons justice aux vrais génériques !

[Moi, MA - Mezzanine surtout - addict]

Andrea a dit…

La radio Grey's anatomy reprend du service avec cette conclusion à l'avant-dernier épisode de la saison 3, Testing 1,2,3 et qui interrompt un peu le dérapage récent de la série qui a un peu gambergé pour se relever du nauffrage de ce ferry. On a complètement baculé dans le soap et je serai contente quand on laissera cette pauvre Méredith tranquille (la semaine dernière et la claque frisait le ridicule) même si j'apprécie les nouvelles perpspectives qui s'ouvrent pour Derek.

Le Private practice d'Addison m'a à moitié convaincue mais le deuxième visionnage était moins pensum que le premier. J'espère que les épisodes suivants retrouveront un peu la patte Grey's dans l'humour et que l'on nous redonnera une Melle Montgommery moins à côté de ses pompes.

En revanche j'avoue qu'en ce moment j'aime bien George, qui s'est mis dans une situation impossible mais au mois son avenir à Seattle Grace pose question et est un élément de suspens.

Bref j'espère que la saison 4 reviendra un peu mieux sur les rails parce que pour l'instant ma téléphagie repose sur les épaules du Dr House.

Andrea a dit…

Fin de la saison 3 de Grey's Anatomy oblige, il va falloir changer un peu de son et comme malheureusement le morceau qui concluait l'épisode final est absent de radioblog, il me faudra attendre son ajout un jour pour rendre hommage à ce Keep Breathing dans un épisode apocalyptique, qui a vu tout le monde suffoquer émotionellement quand ce n'est pas physiquement.

Bref rabattons nous sur des valeurs sûres et en l'occurence le chapitre rare des reprises/remix mieux que l'original.

Comme pas mal de chanson de l'hiver 2005, j'ai découvert cette variation du Wonderwall d'Oasis par Ryan Adams (pas Bryan non mais le type à qui je dois les paroles de When the Stars Go blue ^^) à travers un montage vidéo dédié à mes agents favoris du FBI.

J'appréciais énormément l'interprétation de nos amis de Manchester mais je ne sais pas celle là à un petit truc en plus. Là où elle était un triomphe quand les frères Gallagher la geulaient bien haut sur tous les toits d'une mélodie triomphante, RA lui donne une nouvelle signification, qui illustre mieux le texte. Les accents mélancoliques de la voix vont ressortir les doutes et la supplication.

Or, Wonderfall est infusée par un certain désespoir (And all the roads that lead you there were winding/And all the lights that light the way are blinding/I said maybe/You're gonna be the one that saves me/And after all/You're my wonderwall), le poids des épreuves accumulées, l'hommage à l'amitié mais aussi l'impossibilité pour le narrateur d'exprimer ces émotions. Cette résignation et mutisme solitaire se nichent dans la guitare et la voix sans fanfreluches de RA. Et grâce à lui, mes petites oreilles d'écouter d'un oeil complètement neuf un hymne de mon adolescence.

Andrea a dit…

Il me semblait étrangement approprié de revisiter les archives musicales, que j'avais constituées à l'hiver 2003, empli de doutes et de frustrations. Quatre ans plus tard, j'y retrouve les mêmes émotions et mélancolie.

Fallen - Sarah Mclachlan

Elaurys Nathiel a dit…

Ach... Je l'ai écoutée dimanche. Je t'embrasse, Connie !

Andrea a dit…

Comme annoncé précédement, hommage de mes oreilles à "Nara" (ex brève capitale du Japon) du groupe de talent, ES Posthumus.

Les oreilles avisées reconnaîtront le générique de Cold Case , dont des problèmes de droits avec cette chanson, empèchent la sortie en DVD de la série.

Mais pour moi, cette mélopée restera pour toujours associé aux merveilleuses vidéo de fan xfiliennes produites par la très douée Foxestacado (cf mes liens). C'était l'époque où nombre de ces vidéos m'introduirent à des coups de coeur musicaux puissants comme le Wonderwall de Ryan Adams ou la discographie de Snow Patrol. (Mais c'est une histoire pour un autre post).

La demoiselle en question a d'ailleurs réalisé dans la lignée de Nara, d'excellentes mises en scène d'Ebla et d'Antissa, qui se rajouteront très vite à cette colonne de juillet posthumussienne. Et pour commencer, un de mes favoris de l'album Unearthed, Lepcis Magna .

Andrea a dit…

SRXT - Bloc party

Cette chanson clôturait l'escapade d'Addison à L.A. A un tournant de son existence, l'ex Mme Shepperd reprenait la route pour un futur on ne sait peu plus flou, et devant des étendues dont je ne sais quoi faire, ce titre se rappelle à moi... L'horizon s'étend loin mais je ne connais absolument pas la route alors j'avance à l'inconnue: on verra bien. pour l'instant seuls comptent les km depuis mon point de départ.

Andrea a dit…

Histoire de coller à ma dernière entrée, les doigts d'un maestro sur des touches d'ivoire blanches et noires. L'hymne emporté de la Leçon de piano comme autant de marées sur le rivage.

Andrea a dit…

"To build a home" - The Cinematic Orchestra

Histoire de revenir à de bonnes habitudes, le morceau de clotûre de "a change is gonna come", épisode de rentrée de Grey's anatomy. L'ambiance un peu planante et triste me fait penser aux oeuvres de Coldplay (the Scientist et Trouble). Et cette petite incartade du piano colle bien avec le grand Michael Nyman.

Le ton doux amer correspond bien aux deernières minutes de l'épisode qui sont les plus intéressantes de la semaine où de nouvelles dynamiques essaient laborieusement de se mettre en cause, celle qui m'a le plus frappée est sans doute la discussion de X et Y autour d'un sac de pièces de monnaie, lors plus longue conversation depuis le commencement de la série et difficile de concevoir ces deux là s'ouvrir et évoquer leurs tourments.

"Cause, I built a home
Until it disappeared
By the cracks of the skin I climbed to the top
I climbed the tree to see the world
When the gusts came around to blow me down..."

Andrea a dit…

Enième chanson puisée dans la bande originale d'un épisode d'une série médicale mais pour une fois j'emprunterai au répertoire du Dr House, Crystalline Green de Goldfrapp , qui raisonnait lors de la mémorable scène de séduction sous influence de Cameron.

Planant comme il se doit, reflet un peu de l'apathie de ces dernières semaines, et de la tendance au laisser filer and just for once not giving a damn about anything...

Andrea a dit…

Une petite brise du Garden State pour traverser les longues semaines de novembre. Ce petit "Caring is Creepy" des Shins a l'insouciance des ballades en fôret...et l'impertinence des espiègles et audacieux.

Andrea a dit…

Sarah Brightman - Deliver Me

Le temps est une denrée trompeuse. Parfois il ne me semble que ce n'est qu'hier que ma grand-mère est partie, peut-être parce qu'inévitablement je pense à elle à un moment dans la journée, doucement et tranquillement au détour d'un plat d'une séance de kiné lorsque le pied racle trop par terre ou que je suis un peu brusque avec mes genoux. Le bon revient et reprend le dessus sur les souvenirs d'hopîtal.

Et lorsque j'égrène les minutes, je pense aussi à ce mois de décembre qui file et à cet "au revoir" qui se rapproche. Il me remplit de joie car quoi qu'il arrive il est synonyme de succès et de progrès mais je sais aussi que l'absence me pèsera et notre complicité me manquera même si je ne doute pas que nos chemins se recroiseront de temps à autre. Et j'espère juste que demain le bon résultat tombera de la bouche de ce jury.

Andrea a dit…

The Corrs - Summer Sunshine

Dieu sait que je réprouve cette chanson qui acheva de dénaturer le mariage celtico-pop -sévèrement condamné par Mutt Lange- qui avait provoquer ma fulgurante passion pourles Corrs mais je lui trouve une certaine poésie dans l'évocation qu'elle fait de New-York et dans son paradoxe facile desTo sweet beginnings and bitter endings . Et comme j'ai froid et débute mon premier rhume de l'année, un peu de soleil même ridicule et sirupeux ne peut pas faire de mal.

Andrea a dit…

Face au "super Tuesday" qui arrive, c'est peut-être ce qu'il y a de plus autobiographique.

Aqualung - Something to believe in

"Open up my hands
And find out they're empty."

Andrea a dit…

Ships - The Umbrellas. Longtemps cette mélodie qui illustre souvent les bandes-annonces de Grey's Anatomy et Private Practice a attisé ma curiosité et il m'a fallu quelques temps avant de l'identifier.

Puisqu'il est d'usage de rendre hommage à ses MMA. Je crois que celle ci sera pour une de ses incarnations. Parce qu'il m'est difficile de larguer les amares et de te voir, non sans fierté et amusée, aborder avec goût et passion une nouvelle page de ton existence à laquelle je ne peux plus prendre part, j'espère qu'à nos retrouvailles toujours imprévisibles et aléatoires, ces retours au port nous apporerons toujours autant de sérénité et d'annecdotes. En dépit des vérités parfois douloureuses que nous nous sommes échangées de par la passé, une oreille patiente n'a jamais été très éloignée et même si l'éloignement nous rendra un peu plus sourd, je pense pouvoir compter sur elle.

Three Wishes The Pierces. Au vu de la persistance de la grève des scénaristes, je me suis permise quelques infidélités et nouvelles tentations dans le miroir doré de New York qu'est Gossip Girl. Aussi superficiel et irréaliste que Beverly Hills mais avec une goutte de Cruel Intentions pour relever le goût sans oublier le personnage principal qu'est la Big Apple et qui me fait rêver toujours... Parfois ce serait bien si le tumulte du quotidien était moins était moins âpre(moins ironique dans sa répétition de certains événements ?), le comique de répétition finit par lasser...

Same a dit…

Ha ! Toi aussi tu es tombée dans le piège "Gossip Girl". Me too, tant le manque de séries était devenu insupportable. Et un peu comme toi, j'aime la comparaison avec la série de mon adolescence et le film de ma terminale. Mais au-delà d'une certaine superficialité, il y a ce petit quelque chose qui fait que j'en redemande. Ah si, je sais: ma curiosité. Je veux savoir !
Et puis, je dois avouer que j'aime le-dit blog, ainsi que sa narratrice :D

Lorsque les grands esprits se rencontrent... Ah, vivement le retour de nos bonnes vieilles séries !

Moi, not an addict mais pas loin

Andrea a dit…

J'ai fini les 13 épisodes en une semaine. Et je me demandais si toi aussi tu avais gouté de cette tentation. Je m'attendais à asser un bon moment -comme de temps en temps lorsque je regarde Bones- mais pas à attendre impatiement la suite comme j'ai pu le faire.

Je trouve ces gosses pourris gatés touchant dans leurs failles et leurs désirs de prendre leur vie en main. Et puis Chuck en petit Valmont déboussolé ne peut que me séduire de même que le poète maudit. Et en la regardant, je me suis justement demandé ce que tu en pensais :) comme quoi la télépathie.

Quant à la grêve thank God it's over ! http://www.msnbc.msn.com/id/23074826/ Maintenant vu comme cela nous a fait poirauter, j'aimerais avoir au moins avoir le plaisir de pouvoir écrire sur eux ais je pense que l'édition papier aura déjà commis un papier, je peux peut-être me ratrapper sur la reprise effective du travail.

Au plus vite, on aura quatre ou cinq épisodes neufs à partir d'avril.

Sinon j'aurais bien aimé profiter de ces trois mois d'abstinence pour parfaire ma connaissance de Heroes, Californication, Ugly Betty et surtout Pushing Daisies (trop deg de n'avoir pas pu le découvrir) mais j'ai encore présumé de mes dons d'organisation d'emploi du temps qui doivent s'approcher en ce moment du 0 absolu...

Andrea a dit…

J'voulais m'initier à Veronica Mars, j'avais bien aimé leur présentation saison 4 FBI et ça ne m'étonne pas que tu aimes bien la narratrice en question, de même que le support blog est une idée précieuse !! Dommage que les producteurs n'aient pas fait comme ceux de Lost un faux site...

Puis leur programmation musicale qui est gérée par une ancienne de Grey's Anatomy est vraiment intéressante et permet de découvrir de bons morceaux.

Andrea a dit…

Le Tourbillon - Jeanne Moreau

En regardant hier soir "Jules et Jim", j'ai eu la même impression qu'en feuilletant les nouvelles de Zweig, Truffaut pénètre sans effort les courants de l'âme et dissèque avec précision la confusion des sentiments et il y a qqchose dans Catherine de résolument sympathique, de soi et d'humain.

Andrea a dit…

Running up that Hill - Placebo.
Il est temps de rendre les armes. Défaite par silence.

Stolvezen a dit…

Alors là, je ne peux m'empêcher de laisser un petit mot sur ces quelques notes.
J'adore cette version :D
Moi qui habituellement n'aime pas les reprise, je trouve celle-ci plus profonde que l'originale. Les intonations sont plus lourdes et résonnent puissamment dans mes petites oreilles.

Un pur moment de bonheur.
Merci Andréa :)

lusci31 a dit…

Alors la, bravo, j'aime bcp l'atmosphere sombre et feutree de cette chanson! Tres bon choix!!!

Andrea a dit…

Difficile de faire plus sombre et envoutant, ce qui corespondait à la fois à l'atmopshère de "Twilight" à sa lecture (Stephenie Meyer aime bien comme certaine ^^ détaillé pour la plus grande joie et instruction de ses lecteurs, la musique qui a inspiré sa plume) et un peu mon humeur intériure.

On reste dans la reprise, même si l'intensité est différente, avec cette hommage à Depeche Mode et son "Stripped" par les Shiny Toy Guns que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam sauf que je suis tombée sur leur clip à minuit...

Comme le vent de l'Atlantique et la liberté de ton qui allait avec me manquent... et toujours ces mots qui ne sortent pas tus puis évanouis.

Stolvezen a dit…

Voui, voui, voui, j'aime beaucoup la mélancolie obscure qui filtre au travers de ce beau morceau.
Belle trouvaille de minuit, gentille cendrillon ;)

Andrea a dit…

Trainwreck - Sarah McLachlan

En l'honneur du TGV qui m'emmène demain pour quelques jours dans le sud (non pas que je lui souhaite un accident, juste que le titre de cette mélopée s'y prêtait et que je n'ai rien déniché de neuf qui m'enflamme, faudrait que je pense à écouter un de ces quatre "dégénération" ^^;;)...
Evidemment cela signifie que le blog aura été laissé en friche pendant un mois, une constante chez moi, dommage parce que j'avais des idées mais un élan de repli aura un peu cassé le rhytme. Espérons que les jours qui viennent seront misécordieux et que je chuterai pas de la corde fine que j'ai l'impression d'arpenter depuis le début de l'année.

Andrea a dit…

"Wuthering Heights" - Kate Bush

Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir mis le nez dans The Moor de Laurie R King mais à nouveau la lande sauvage me fascine et avec elle son représentant littéraire le plus fantastique et troublant "Les Hauts de Hurlevent". Comment ne pas mieux lui rendre hommage qu'en chantonnant la chanson éponyme de Kate Bush? C'est la ptremière fois que je tombe sur une chanson qui décrit si bien un livre (en l'occurence un des ultimes chapitres du chef d'oeuvre d'Emily Brontë).

Out on the wiley, windy moors
Wed roll and fall in green.
You had a temper like my jealousy:
Too hot, too greedy.

How could you leave me,
When I needed to possess you?
I hated you. I loved you, too.

Bad dreams in the night.
They told me I was going to lose the fight,
Leave behind my wuthering, wuthering
Wuthering heights.

Heathcliff, its me--cathy.
Come home. Im so cold!
Let me in-a-your window.


Heathcliff, its me--cathy.
Come home. Im so cold!
Let me in-a-your window.

Ooh, it gets dark! it gets lonely,
On the other side from you.
I pine a lot. I find the lot
Falls through without you.
Im coming back, love.
Cruel heathcliff, my one dream,
My only master.


Too long I roam in the night.
Im coming back to his side, to put it right.
Im coming home to wuthering, wuthering,

Wuthering heights,

Heathcliff, its me--cathy.
Come home. Im so cold!
Let me in-a-your window.

Heathcliff, its me--cathy.
Come home. Im so cold!
Let me in-a-your window.

Ooh! let me have it.
Let me grab your soul away.
Ooh! let me have it.
Let me grab your soul away.
You know its me--cathy!

Heathcliff, its me--cathy.
Come home. Im so cold!
Let me in-a-your window.

Heathcliff, its me--cathy.
Come home. Im so cold!
Let me in-a-your window.

Heathcliff, its me--cathy.
Come home. Im so cold!

Andrea a dit…

En attendant de visionner le film proprement dit, voilà le nouveau générique, remixé par le groupe U.N.K.L.E avec la bénédiction de Mark Snow.

J'apprécie plutôt. La petite touche de violon (vrai ou synthétique" est faite pour me faire fondre...et souligne bienle caractère plus blessé et introverti des personnages.

PS : j'ai des ennuis avec le lecteur, je vais essayer de le changer dans les jours qui viennent. En cas de problème laissez moi quand même un message.

Andrea a dit…

Broken d'Unkle alias la chanson qui clot le deuxième film x-files et qui est une métaphore aquatique interessante de l'étrange générique de fin.

Je suis comme le hérod du "Liseur" de Schlink, j'ai la sensibilité anesthésiée et ces émotions sont revenues avec une vengeance certaine.

Andrea a dit…

"You've come to shake my hand
I apologize
If it makes you feel bad
Seeing me so tense
No self-confidence
But you see
The winner takes it all"


En hommage à la brave et jolie voie éraillée de Meryl Streep dans "Mamma Mia" et des fausses notes de Pierce Brosman dans ce délire cinématographique qui assume le kitsch jusqu'au bout pour acoucher d'un chef d'oeuvre qui apporte le sourire à la "Love Actually"

Est à noter que les Corrs il y a bien longtemps interpretèreent également une reprise du "Winner takes it all".

Andrea a dit…

Yael Naïm - Too Long
Will I live through this month of reunion ?

Andrea a dit…

"Mon amie la Rose"- Natacha Atlas.

Crois celui qui peut croire.
Moi j'ai besoin d'espoir.
Sinon je ne suis rien.

Mon coeur est presque nu.
J'ai le pied dans la tombe.
Déjà je ne suis plus.

Andrea a dit…

De temps en temmps j'aime bien replonger dans les mélopées de Sarah McLachlan (ici "don't give up on us" extrait de son best-of)...

Ici je suis fascinée par la superposition des voix qui à la fin change le rhytme de la chanson qui n'a polus rien à voir avec les amotions des deux premières minutes.

Andrea a dit…

C'est avec surprise que j'ai découvert que les derniers albums de Dido et Snow Patrol étaient disponibles. S'ils souffrent tous les deux de ne pas regorger d'autant de pépites que leurs prédesseceurs, quelques mélodies se démarquent malgré tout.

"Safe Trip Home" de la reine de Carthage de la chanson est un album fragile et ténu à l'image de la voix effacée de l'interprète de "Hunter", qui évoque le temps qui passe et les êtres aimés emportés dans le tourbillon de la vie. le disque a été enregistré après le décès du père de la chanteuse.

"It comes and it goes" épouse les formes de cette tristesse qui revient tel Sysiphe se loger dans mes réflexions le crépuscule venu.

"Some days I can tell you the truth and some days I just don't.
Some days I am strong and some days my skins broken and thin. That's when it feels and it takes what it needs and it leaves before I get to know"

Andrea a dit…

Decode (Twilight soundtrack) ~ Paramore

Un rock un peu facile comme le livre est un roman de fantastique hybridé avec un bon vieux classique des romans Harlequin.

How can i decide whats right?
When your clouding up my mind,
How can i ever own whats mine?

Andrea a dit…

Kate Havnenik - Unlike me (en attendant que deezer mette en ligne sa dernière chanson "Halo". Il ya parfois dans sa fois quelque chose d'Andrea Corr.

Les jours passent et me filent entre les doigts sans que je puisse les retenir ou les faire dévier de trajectoire ou imprimer ma marque.

7.

Elaurys Nathiel a dit…

Je dois dire que j'étais si peu accrochée par le morceau Get on your boots, mis à l'honneur sur Canal, que je n'ai pas suivi le reste du programme. Peut-être qu'après avoir écouté ta p'tite sélection personnelle et vu le sobre visuel de No line on the horizon, je me laisserais tenter par une écoute plus intuitive. :)

Andrea a dit…

Franchement, comme toi, "Get on your Boots" m'a exaspérée. "No Line" que j'ai écouté sur Deezer ne m'a convaincue qu'à moitié. Les deux morceaux percutants sont "Magnificient" - le quota chanson d'amour de U2- et "White as Snow" qui raconte les derniers instants d'un soldat mourrant en Afghanistan d'où la tonalité intimiste.

Elaurys Nathiel a dit…

Merci d'avoir lavé ma pauvre conscience ! ^______~

Andrea a dit…

What can I say ? I really love Snow Patrol.
"Make this go on forever" et "Set the fire on the third bar" sont mon "Only when I sleep" et mes "When the stard go blue" de cette fin de décénie

Same a dit…

Merci d'avoir donné un nom sur ces mélodies déjà entendues. Je suis fan de ces titres :)

Andrea a dit…

Snow patrol peut dire un grand merci à "Urgences" et surtout "Grey's Anatomy" son sponsor officiel ^^. Contente que tu les aimes en tout cas...

Constance quia, en revanche du mal, à accrocher à leur dernier album, sauf peut-être le "Golden Floor". C'est un peu le symptome Dido, triste et mou du genou.

Andrea a dit…

"Ten Feet High" l'instant de grâce douloureux de la tentative solo d'Andrea. Il y a quelque chose de "Closer" dans ce titre si vrai.

Andrea a dit…

Avec la nouvelle formule de Deezer, le choix des titres disponibles semble s'être à nouveau élargi. En tout cas le site reconnaît le nom de la délicieuse miss Nadler. Enjoy :-)

> Compte-rendu du concert de Marissa

Andrea a dit…

Spéciales découvertes piochées en Normandie et dans la BO de Fish tank et celle de New Moon ouais j'assume !

California Dreamin par Bobby Woomack parce que moi aussi je veux visiter le soleil de Californie
Emilie Simon
Et une rencontre à l'équinoxe par Death Cab for Cutie (quel nom de groupe!)

Stolvezen a dit…

Plus j'écoute cette 'Rencontre à l'équinoxe' et plus je l'aime.
Cette chanson a vraiment quelque chose de lumineux et ça fait trop de bien en cette période plus que pluvieuse ;-)

Merki 'Dréa

Andrea a dit…

Réunir C et JJ sur la même ronde musicale c'est aussi beau qu'un certain dîner de Jacques Séguela. Ce soir la grille de mon lycée est présente à mon esprit je comtemple le long chemin académique parcouru et je m'interroge.

Et seule Keren Ann a pu saisir les sentiments qui s'emparrent de moi face à la mer (et pour une fois deezer ne la tronque pas) :

"la lune est claire
et aussi loin que soit la mer
je la suis
j'ai perdu la mémoire
ma vie défile dans la presque île"

Andrea a dit…

"In the shape of things to come
Too much poison come undone
Sucker love who's known to swing
Prone to cling and waste these things
Pucker up for heaven's sake
There's never been so much at stake"

Anonyme a dit…

I do not doubt it.

Andrea a dit…

Ça manque un peu d'extrapolation mais merci.

Anonyme a dit…

It is well told.

Andrea a dit…

La plume de Placebo est toujours très sûre, cf Without I'm nothing

Andrea a dit…

interpol révélation du concert de U2 au Stade de France. Je serai bien incapable de trouver le sens de cette chanson mais quelque chose dans son crescendo est émouvant et épouse l'automne qui naît.

Lights by Interpol (je pense que ça pourrait très bien figurer sur une B.O. de Twilight.

All that I fear
Dont turn away
And leave me to plead in this hole of a place
Cause what if I never break

Estuary
Wont you take me
Far away
Far away

We'd like to take the sights
And breed silence in disguise
We'd like to meet the buyer
That is on your life

That's why I hold you
That is why I hold you dear

Andrea a dit…

The high road -Broken Bells
BO de Rabbit Hole

"I like the idea that somewhere, I'm out there having a good time."