jeudi 1 mai 2008

Deux soeurs pour un roi

Après avoir exulté (à l'annonce de l'adaptation), trépigné (à la vue des photos de tournage), gémi, lamenté (à la lecture du scénario), maudit (un visionnage de mauvaise qualité), me voilà rassérénée sur le sujet de la version cinématographique de "The Other Boleyn Girl", un peu tristement titré dans nos contrées, "deux soeurs pour un roi".

Un passage réfléchi dans les salles obscures, qui a obtenu l'enthousiasme de ma soeur, autre doctor-es en Tudors, m'a permis d'adoucir mon courroux. "The Other Boleyn Girl" n'est pas le film transportant que j'attendais (avec aux manettes le scénariste de "The Queen" et le réalisateur de "Bleak House") mais pour qui n'a pas lu le livre et n'est pas détenteur d'une thèse en Angleterre de la Renaissance c'est un bon film solidement interprété par Scarlett et Natalie où Eric Bana, en retrait, tient son poste (incarner Henri VIII n'est pas une sinécure) vaillamment.


Le long-métrage est plus une variation qu'une adaptation du roman. Alors que l'oeuvre se concentre sur Mary et son cheminement personnel ainsi que sa cohabitation avec Anne, le film prend le parti de mettre en exergue la rivalité des deux soeurs et fait revenir sur le devant de la scène Anne, en éclipsant les traversées du désert de sa soeur. D'une oeuvre sur Marie, la caméra choisit la biographie d'Anne... un choix plus grand public mais on y perd le sel du roman dont le coeur était Marye ce qui par cette approche original autorisait à sourire d'une Histoire, un peu malmenée.


Mais pour qui veut passer deux heures avec les Tudors, sans préconception, le séjour est agréable. Les décors et les costumes des actrices sont somptueux (un peu trop parfois) mais certaines broderies sur les robes d'Anne donne le frisson dont de très jolies feuilles d'automne.


En choisissant la carte de la rivalité fraternelle, le film multiplie les traits de cruauté chez Anne, au risque d'une opposition simpliste, "elle est la méchante et Mary est innocente", dans le livre cette dichotomie était un peu mieux maîtrisée. Anne n'a pas eu qu'une ironie mordante, elle fut une femme intelligente et curieuse de la réforme et elle s'était quand même amouraché du roi. Heureusement Natalie Portman réussit à rendre cette Anne machiavélique touchante dans sa fragilité hystérique. Le dernier quart d'heure du film alors que tous les efforts d'Anne se désagrègent sous le coup de fausses couches, montre une fragilité au bord du désespoir. Point d'orgue sur l'échafaud alors que jusqu'au bout Mary tente d'obtenir une grâce improbable. Ces doigts qui tremblent sont exquis. Dommage que le film décide de reléguer la querelle religieuse avec le pape qu'en toile de fond, les raisons du passage à l'anglicanisme, qui n'est pas seulement une question de s'affranchir du pape.


Seul regret, un film qui oublie certaines explications comme le destin du premier mari de Mary et le kidnapping d'Elizabeth par cette dernière, qui n'est pas seulement impossible [même bâtarde, on ne s'approche pas comme ça des rejetons royaux) mais une entorse à l'enfance véritable d'Elizabeth, incertaine et hasardeuse plus que sans nuage, qui influença beaucoup sa psychè... Mais dans le fond je suis réconciliée et si les scènes coupées sont à la hauteur, je me procurerai le DVD. Je suis sûre que ceux qui aime l'histoire et ne connaisse pas les écrits de Gregorry seront aussi ravis que ma soeur :-) . Je serai curieuse d'avoir les avis des cinéphiles que vous êtes et qui ont goûté aux charmes (ou pas) de ses filles Boleyn.

5 commentaires:

Elaurys Nathiel a dit…

Schnif T___T... i' passe pô c'ez nous !

Elaurys Nathiel a dit…

Pis l'livre l'est trop c'er ç____ç...

'Ry

Elaurys Nathiel a dit…

C'est pas comme si j'allais tranquillement profiter d'un séjour chez mes parents pour me diriger peut-être vers un cinéma suisse, non, non.

Bises,

'Ry, hourra pour les programmations culturelles hors grandes villes !

Stolvezen a dit…

je n'ai pas lu le livre mais je serais bien tentée par le film... à condition bien sûr qu'il soit toujours à l'affiche. C'est toujours mon problème, une fois la mer reprise : je n'ai plus assez de temps à terre pour faire tout ce que je souhaiterai.
Au pire je me rattraperai cet hiver une fois les deux soeurs et leur roi mis en DVD ;)

MC a dit…

j'ai vu le film d'abord et je viens de finir le livre, en version originale et je dois dire que j'ai été très emballée par le livre!
c'est vrai que le film s'en inspire beaucoup mais n'est pas aussi fidèle qu'on aurait espéré..
en tout cas ces intrigues royales m'enchantent beaucoup, j'ai pu voir la série The Tudors qui retrace aussi cette période et maintenant je chasse la vérité historique pour ne pas trop m'embrouiller avec toutes les versions qui existent!