mercredi 21 mai 2008

En direct du Chili

Je profite d'une journée tranquille d'escale en ce jour férié de Fête de la Marine (célébrations ultra discrètes : un petit discours à Valparaiso pour Michelle Bachelet et puis s'en va, tous les magasins sont même ouverts) pour satisfaire la curiosité de miss Express. fr -c'est pour quand le nouveau site ?- .


Comme il est fort possible que mon récit, envisionné quotidien, subisse le même sort que son grand frère cambodgien et finisse inachevé, voici une photo par jour d'excursion.
Une bande-annonce (au mieux), un carnet complet de voyage (au pire si le démon du poil de la main, le spleen parisien, la vie frénétique du bld Haussmann me saisit) pour vous et un moyen de me motiver pour moi (alors qu'il reste l'étape de Valpo, je me retrouve déjà avec 850 photos sur les bras, plus un gros rhume, histoire de répéter le comique de situation ridicule qui m'avait vu épuiser des paquets entiers de mouchoirs entiers par les 40° d'Angkor).



Dimanche 11 mai : Eglise San Francisco a Santiago






Lundi 12 mai : sur les montagnes Farellones aux alentours de Santiago






Mardi 13 mai : une visite de classe au musée d'arts précolombiens de la capitale.










Mercredi 14 mai 2008 : l'église de San Pedro de Atacama, point de départ de tout routard qui veut partir à l'aventure de ce désert.





Jeudi 15 mai : Vallée de la Mort (mais à cause d'une histoire d'accent francophone de Mars originalement d'après la légende)




Vendredi 16 mai : Laguna Miscanti





Samedi 17 mai : un lama très désireux de se faire tirer le portrait. J'ai quand même eu la frousse de ma vie qu'il veuille me donner un énamouré bisou baveux comme ma Saxo ou pis me crache dessus à la Tintin, une mésaventure, qui arriva à mon grand-père à Vincennes.



Dimanche 18 mai : un coucher de soleil dans un des nombreux lacs du Salar d'Atacama.




Lundi 19 mai : les Geysers du Tatio à 6 heures du matin et par moins 10 degrés.





Mardi 20 mai : vue de Santiago, après un orage, de l'appartement qui nous héberge.



Mercredi 21 mai : Valparaiso sous une pluie digne du déluge, environ 9 cm en une journée de précipitation, et sur sa place son monument au héros tragique de la bataille d'Iquique, Arturo Prat. Et 50 mètres plus bas lorsque on poursuit la rue en contrebas, on débouche subitement sur les quartiers louches du port, qui donnent très rapidement envie de prendre ses jambes à son cou.


Jeudi 22 mai : Valparaiso sous le soleil et ses "cerros" (collines)


Vendredi 23 mai : le vignoble de Casablanca à une trentaine de kilomètres Santiago

Samedi 24 mai : l'indomptable océan Pacifique sur la côte de Vina del Mar, la Riviera chilienne.

A suivre... : Valparaiso et comment éviter de repartir avec plus de 50 kg de bagages et d'attérir au comptoir d'enregistrement d'Air France avec un sourir niais histoire d'amadouer des hotesses de l'air et de les convaincre de ne pas vous mettre de taxes de surpoids.

3 commentaires:

lusci31 a dit…

Jolis instantanés de ce pèlerinage dans le N.W.! J'ai tout particulièrement apprécié les photos de paysages... Cela donne une sensation d'immensité.
J'espère avoir l'occasion de faire un tour dans ces contrées magiques lorsque je migrerai outre-Atlantique...
Bonne seconde moitié de voyage...

MS a dit…

Coucou miss et merci pour les belles photos!!!! Vivement la suite :-) Et sinon pour le nouveau site, ben... il est en ligne :-))))) ! A très vite, Marie

Stolvezen a dit…

Un peu tard (mais mieux vaut tard que jamais) je viens te laisser un mot admiratif devant ces jolies photos. Elles témoignent d'un bien beau voyage dans une contrée lointaine aux paysages grandioses.