lundi 15 juin 2009

Voir Venise et....

se taire. Difficile de mettre en mots le flot d'émotions visuelles, de dédales, l'émerveillement, le dépaysement et la décadence* qu'inspire la Cité des Doges. A défaut de réécrire le Routard, je vous laisse voguer au gré d'une rapide "promenade visuelle" (c) Olivia -courage ma belle je pense bien à toi-.


* Venise, ville figée dans les siècles de sa splendeur et désertée par les Italiens, laissée aux pas des touristes...palazzi tombant en lambeaux.

2 commentaires:

Elaurys Nathiel a dit…

Qu'est-ce que tu es belle !

Andrea a dit…

^##^
C'est l'air de l'Italie :)