samedi 26 mai 2007

Andrea Corr ~ Shame On You



Aussitôt évoqué, aussitôt filmé et mis en ligne... Après des mois d'actualité morne et de rumeurs, le front corséen s'anime, sa flamme sacrée cette fois alimentée par l'album en solitaire d'Andrea, Ten Feet High (sortie fin juin).

Et franchement ce que je craignais s'est réalisé, la miss n'en a fait qu'à sa tête et nous offre des chansons légères et très pop [Hugh Grant n'aurait rien renié, lui qui commit cinématographiquement, Pop Goes My Heart, hillarant dans le même registre que Christmas is all around de Love Actually] . Ca se veut branchouille, mais l'oreille a l'impréssion de revenir aux bonnes vieilles expériences musicales des années 90. D'autant plus dommage que des trois chansons* (sur douze) qui ont attéri sur le net, Shame On You, gâchée par ce glaçage "dance", donnait lieu à des paroles un peu plus sérieuses et engagées que d'habitude. Ce premier single est un hommage au livre anti-guerre de Sebastian Fox, Bird Song, dont l'action se situait pendant la guerre de 14-18.

Mais au moins ce qu'on peut reconnaître à miss Andrea, malgré sa chorégraphie un peu douteuse et faussement djeuns, c'est de ne pas manquer d'humour et de savoir plaisanter de soi ! comme le montre son interview pour Lycos.

A noter, un clip alternatif utilisant la version album de Shame On You, réalisé par un fan polonais. 'Fin je me console avec les versions acoustiques :)

* Anybody There (aie, aie t'as oublié la mélodie Andrea!) et Hello Boys (celle-là, je l'aime plutôt, elle a un petit goût lointain de Dépèche Mode ^^)

Ps : écoutez et voyez Pop Goes My Heart, ça vaut vraiment le coup ;)

4 commentaires:

Manchotte a dit…

Hmm je dois avouer que le côté très dance, fait très ringard..Si encore il était exploité "intelligemment", mais là je suis déçue :(

Autant je ne suis pas fan des Corrs (bien que Black is the colour me donne des frissons comme pas deux!), autant Andrea a une très belle voix qu'elle ne met pas du tout en valeur ici...

Andrea a dit…

Complètement d'accord, m'fin les Corrs et les mauvaises décisions dans la conduite de leur carrière, c'est quotidien depuis In Blue. Dommage que toute la production de Ten Feet High soit un magma de bruits inidentifiables sentant bon les années 90. M'fin au moins les versions acoustiques sont plus écoutables. Toujours pas compris pourquoi elle a choisit de la dance sur son texte anti-guerre, ça lui enlève pas mal de profondeur.

Black is the Colour est une merveille surtout dans la version acoustique donné à RTL2, bien mieux que la version de l'album, pas mal mais bien plus lancinante et où les instruments sont un peu mis en sourdine. Lors de cette même session étaient remarquables Lagan Love et Old hag you killed me (je rirai toujours en voyant le titre!). Donc bref pou quatre catastrophe, on a eu une bonne surprise, c'est un peu décourageant d'être fan des Corrs...qui sont généralement plombés par les apports artistiques d'Andrea et les bruits de Game Boy de Jim.

Wilyrah a dit…

Du coup me voilà bien sceptique...
Je ne comprends pas ce choix d'un air pop-dance avec de telles paroles. Les Corrs sont bien finis...

Andrea a dit…

hélas, c'est bien l'impréssion que me laisse tout cela même si je suis contente que cette carrière se finisse sur home.

En même même si je les apprécie toujours autant, ma passion pour ce groupe appartient désormais à mon passé et j'ai bien du mal à réécouter certains de leurs disques, qui n'ont pas forcément bien vieillis.

Je ne sais pas si tu repasseras sur ce blog, mais dans qques minutes, je mettrai en ligne mes impréssions de Ten fet High en entier.