vendredi 29 avril 2011

Love actually (in Westminster)


Je ne pouvais laisser ce lieu vierge de toute mention du royal wedding de la décennie (I'm unfair, hope you'll marry one day Harry, before 2020!). Ce mariage, j'attendais de le couvrir depuis son annonce en novembre et j'ai essayé autant que possible de multiplier les disserts sur le sujet en attendant. Avec les Oscars de Colin, un des moments que je convoitais le plus dans l'année.

Et ce qui est bien quand on est détenteur d'une carte de presse c'est que l'on peut donc passer son vendredi 29 avril à regarder à la télé un couple de quasi-trentenaires se dire oui devant deux milliards de personnes. Pour paraphraser le génial titre du Guardian qui malgré sa philosophie anti-monarchiste a offert des directs hillarants, y compris au moment du fameux baiser sur le balcon de Buckingham avec la une "des jeunes gens s'embrassent dans le centre de Londres". Certes, ces noces sont terriblement futiles et justifient une tradition monarchiste qui n'a plus grand sens de nos jours. Cependant, de temps en temps il est vital et salutaire de raconter les bonnes nouvelles. Un peu de sourire et d'amour même si c'est par procuration fait toujours du bien.

Je ne reviendrai pas sur la cérémonie, c'est déjà fait.

Mais que l'on me permette quelques observations :

-Mention très bien à la robe de mariée choisie par Kate. Elle ressemble beaucoup à celle que ma mère a vu, il y a quelques années, et qui l'a fait rêver depuis. La dentelle et les discrets diadème et diamants étaient du meilleur effet. Comme le faisaient remarquer cruellement les experts. Diana avait été plus audacieuse dans le dessin de la robe... qui reste définitivement bloquée dans l'enfer modeux des années 80. Kate reprend la leçon de style de Grace Kelly (désolée Albert et Charlene, la comparaison sera pour vous insurmontable) et adopte un style classique mais intemporel.

-En revanche, la deuxième robe pour la réception dansante du soir, je n'ai pas du tout aimé. Sa simplicité ne s'accorde pas au paletot genre fausse fourure. La silhouette s'apparente tellement à lcelle a robe du matin somptueuse en dentelle, qu'on a l'impression que Kate sort en nuisette faire la fête !

-William doit impérativement contacter le chirurgien de Silvio Berlusconi (succès garanti!) pour faire repousser sa chevelure. Parce que là niveau fantasme, c'est définitivement Harry qui l'emporte même si ça se voyait qu'il avait bien dû arroser la nuit précédente tellement il pouffait de rire parfois.

-Par contre j'ai été impressionnée par ses talents de formateur. Les médias anglais avaient engagé des spécialistes de la lecture sur les lèvres. Ils ont révélé que le duc de Cambridge a passé une bonne partie de la parade londonienne à guider gentillement Kate sur les signes de la main à faire à la foule, à lui conseiller d'incliner la tête quand leur landau passait devant un drapeau, à lui demander si elle allait bien. Certes, c'était paternaliste mais cela montrait que William est devenu un très bon acteur, ce qui est très utile comme on est cantonné à de la représentation. Le meilleur de ces appartés était sans nul doute au balcon. la foule crie "embrasse là encore", William n'a pas très envie mais Kate rit, il lui dit alors quelque chose dans le genre "tu es prête on y reva". Le pauvre, ça se voyait qu'il n'était pas du tout à l'aise!

-Chapeau aux mariés pour avoir réussi à trois reprises à prendre les journalistes de court. Le bain de foule jeudi de Harry et William, la sortie en Aston Martin et le report de la lune de meil (merci les amoureux, ça m'a permis d'écrire encore sur vous ce week-end...!). Tant mieux pour eux s'ils arrivent à se préserver.

- Ce mariage fut l'occasion de trois découvertes majeures:
¤Pippa : quelle robe, elle laissait peu de place à l'imagination !

¤Pippa & Harry. Le couple de rêve. Non seulement cela ferait très Jane Austen s'ils finissaient par sortir ensemble (genre Jane/Bingley-Lizzie/Darcy) mais en les voyant vendredi, tout sourire difficile de ne pas vouloir les contempler encore plus complices. Harry, oublie Chelsy qui fait blonde vulgaire, Pippa oublie ton banquier ! En commun, vous avez déjà le goût de la fête. Ecoutez plutôt la suggestion la suggestion du Guardian "My royal wedding: 'My kids said that Harry and Pippa ought to marry next'". A girl can dream. People.com révélait que Harry et Pippa ont quitté la soirée dansante à trois heures du matin passé dans le même véhicule. Ca ne veut rien dire mais sur le moment j'ai brièvement laissé mon esprit divaguer.

¤ Grace van Cutsem : la pauvre petite fille de trois ans et filleule de William que le bruit sur le balcon apeurait et qui se mettait les mains sur les oreilles. on lui en parlera toute sa vie de cette scène !

- Ultime enseignement de ce mariage. Impossible de se plonger dedans et de le ressentir quand on le commente, modifie le titre, met des liens, et change la photo. Il va falloir que je le revois à tête reposée (merci les Windsor pour être devenus aussi branché internet et de permettre la VOD !). D'ailleurs ces noces ont été menées avec un sens impeccable de la communication. Une révélation par jour à partir de J-45. Par contre, côté émotion, c'était tellement parfait que j'ai été beaucoup moins touchée que pour le mariage de Victoria de Suède qui épongeait les larmes de son mari et remerciait son peuple de lui avoir donné un tel homme.

Pour le plaisir des yeux, cette photo officielle me fait penser aux tableaux représentant Victoria et Albert Cobourg de Saxe Gotha dans leur jeunesse! Reste à savoir si Kate se conformera aux statistiques Windsor. Jamais l'épouse de l'héritier du trône n'a attendu plus d'un pour avoir des enfants.

1 commentaire:

lusci31 a dit…

"Cependant, de temps en temps il est vital et salutaire de raconter les bonnes nouvelles. Un peu de sourire et d'amour même si c'est par procuration fait toujours du bien."

Tout à fait d'accord :)
Lorsqu'on écoute les infos il y a de quoi chopper la sinistrose, la plupart du temps...