dimanche 10 juillet 2005

Parce que ce fut une soirée inoubliable!

Hier grande première....non seulement je n'assistais pas à un concert de the Corrs, je découvrais le stade de France dans un but mélodique et j'allais rencontrer la magie U2 ^__________________^ (et Bono mais oups passons!)...

Quelle aventure! Oh my god, se reveiller ce matin c'est avoir une gigantesque gueule de bois et un mal de gorge carabiné mais la tête emplie de notes de musiques et de riff de guitarre majestueux!

Départ à 17h vers la gare du nord et le RER pour rejoindre Sarah et sa soeur qui seront mon chaperon et accesoirement Sarah qui s'est alliée avec Fab, Noémie, Marie et Cécile pour m'offrir cette place pour mon anniv (^________^). Après pas mal de difficultés vu la populace qui règne déjà en ces lieux, on se retrouve et on file vers le stade et après avoir pas mal marché et escaladé (sans compter la confiscation des bouchons de nos bouteilles d'eau et le don d'un échantillon de pain de mie mais sans garniture donc très sec *__*), nous sommes sur nos petits sièges au fond des gradins mais pile en face de la scène...

La scène, long banc noir qui fait tout l'angle nord surplombé de deux colonnes à bandes noires et rouges comme la pochette de How to Dismantle an atomic bomb surmontées de deux écrans. Au milieu des panneaux lumineux pour les effets lumière et du milieux de la scène deux cornes d'escargot qui normalement devraient ressembler à un coeur (vaste débat entre moi et Sarh pour savoir si on tendait vers le poivron ou l'escargot la polémique n'est pas close d'ailleurs)courrent dans la fosse enlaçant un bon millier de personnes.

La fosse parlons en, compacte, des gens tous sérrés depuis 16h voir depuis le matin et qui attendent patiemment en agitant des drapeaux espagnols, écossais, bresiliens, irlandais et allemands sans compter un drapeau à tendance royaliste inidentifiable et un contingent impressionnant de Hollandais du fan club tout en orange.

A 18h30 pile, première partie par Starsailor, groupe anglais 'achement connu outre manche mais moins ici bien que Four to the Floor jouit d'une petite célébrité. très clean, très pro, très sympa sauf que ce n'est pas U2 (le chanteur s'en excuse plusieurs fois) et que le son est mal réglé et nous arrive en différé des tribunes.

A 19h30 deuxième première partie par Snow patrol dont je ne connaissais que la chanson Run. Là aussi set ni trop long ni trop cours impec' même si la chanteur les cheveux longs se la pétat carrément et faisant du trampoline sur l'estarde du batteur et qu'il a des chorégraphies bizarres. A un moment, il nous sort " a couple of songs then U2" et au bout de deux chansons, le groupe quitte la scène sans un salut *___*

Le temps passe un peu long, des olas démarrent en deux points des tribunes à gauche et à droite et la fosse finit par suivre, effet d'optique fascinant lorsque la foule prend la couleur chair des bras levés pyuis à 21h05 riff de guitarre enthousiaste, la guitare continue on cherche le groupe des yeux et on ene voit rien! Banal faux départ en fait!

21H20, les hostilités commencent vraiment sur les riffs de...

1.Vertigo
Tonerre d'applaudisements et dés que Bono entame le compte à rebours "un, dos, tres" la foule se lève et déclame avec lui.

Ca part très fort, on est tous debout dans les tribunes et on chante tellement fort que je n'entends pas la voix de Bono...
"Hello, hello, I'm in a place called Vertigo"

2.I Will Follow
Toujours debout et surprise pour ce titre du début de leur carière, applaudissements pour le début tout en poésie mais comme je ne connais que le refrain ce n'est que celui là que je reprendrai "Run, Rock away, I will follow!"

3.The Electric Co. / Bullet With Butterfly Wings (snippet) / I Can See For Miles (snippet)
Pause je connais pas, je me rassois!

4.Elevation
Dés les premières notes la folie quoi! La foule surprend Bono car les "Ohohoh" partent d'abord de notre bouche et non de la sienne dés lors il fait signe de prolonger l'intro de ce solo de guitare et nous laisse une minute de "Ohohoho" qui seront ensuite repris continuellement dans le RER... Puis tout lemonde se lève et la fosse saute et quand le refrain vient on brandit le point en scandant " You make me feel like I can fly, so hiiiiiiiiiiiigh, E-LE-Va-Tion!!!!"

5.New Year's Day
L'exitation ne peut retomber elle augmente davantage, j'essaie de téléphoner à Tsuki (nonje ne faisais pas de fausses manip avec le portable c'était intentionel^^) mais ca ne passe pas tant pis on y va tous en coeur et Bono a du mal à s'entendre...

6.Beautiful Day / Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band (snippet)
La folie continue pas possible de s'asseoir celle là je la connais! On clappe de partout!

7.I Still Haven't Found What I'm Looking For
Le quart d'heure émotion, ambiance moins saturée.... Le groupe est très ému que l'on reprenne le refrain et on le fait a cappella

8.All I Want Is You
Comme de coutume, Bono fait monter une jeune fille sur scène et l'enlace tandis que nous terminons systématiquement ses All I want is par nos you... La jeune fille pleure, Bono l'embrasse et Sarah est verte de jalousie!

9.City Of Blinding Lights/Can"t Help Falling In Love
Les panneaux derrière la scène centrale prennent vie avce des lumière rappellant les coutours des grattes ciel et c'est partie pour l'album Vertigo

10.Miracle Drug
Reprise par le public du refrain et des parties du début très peu instrumentées sur fond de courbe sinusoidale

11.Sometimes You Can't Make It On Your Own
Emotion, Bono dédie sa chanson à son père décédé et on l'accompagne dans les aigus du refrain

12.Love And Peace Or Else
Attention, là ça va castagner, Larry Mullen à pleine puissance et Bono sur un tambour africain un bandau bkanc sur le front...
"I need some release, release, I'm not easy on my knees..."

13.Sunday Bloody Sunday
Les dernières notes de Love raisonnent quand Sarah me dit, "obligé ça va être le bloody sunday" et la musique ne cesse pas mais tout d'un coup les guitares jouent les premières notes de Sunday Bloody Sunday hurlement tout le monde se remet debout les drapeaux irlandais sortent de leurs cachettes...

Bono nous explique la signification de son bandeau, où est inscrit Coexist avec le C du croissant musulman, le X l'étoile de David et le T de la croix catholique. Le slogan se projette sur l'écran, les sirènes des guitares, le poingt levé
"How long must we sing this song?"

14.Bullet The Blue Sky / When Johnny Comes Marching Home (Snippet) / Please (Snippet) / The Hands That Built America (Snippet) 15.Running To Stand Still / Amazing Grace (Snippet)
Je n'ai pas beaucoup de souvenirs car je ne connaissais pas les songs et que j'étais vidée mais l'animation sur Bullet était un avion de chasse tandis que Bono mettait son bandeau sur les yeux à la manière d'un otage et qu'avant Running en acoustique on a eu un petit speech sur les attntats de Londres. Les briquets comment à se manifester tandis que des ballons blancs émergent de la fosse et forme un nuage qui se déplace maladroitement

16.Pride (In The Name Of Love)
Hop re-debout et comme le phrophétisait 'Ry "iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin the naaaaame of looooooooove!" Avant la suivante, Bono parle de son action pour le live 8 et la supression de la dette des pays du tiers monde et rapelle les résultats obtenus au G8 d'Edimbourg. il remercie le publlic parisien qui s'est déplacé pour le live 8 et nous donne un numéro de télephone pour envoyer des sms. Sur l'écran, le nom de fans français qui avaient déjà envoyé des textos et que le groupe remercie.

17.Where The Streets Have No Name
Autre moment intense, on reprend le refrain avant que la chanson ne se conclut sur l'écran qui nous diffuse le début de la déclaration des droits de l'homme lue par une asiatique... sur fond de drapeaux qui défilent.

18.One / She's A Mystery To Me
Moment tendresse, les briquets sont de retour et tut le monde prend la main de son voisin, Sarah est au paradis ^^
Mais un peu de tristesse car cela veut dire que With or Without you c'est mort dans cette tournée ils n'ont jamais joué les deux... et s'il n'y a pas WOWY c'est comme un concert des Corrs sans Runaway!

Puis premier rappel

19.Zoo Station 20.The Fly
Pareilles celels là je ne les connaissais pas alors je me suis assise mais les animations sur écran étaient extra et Bono c'était déguisé en soldat de l'armée rouge et s'amusait à se faire filmer l'oeuil par la caméra ce qui lui donnait un petit air de Marylin Manson!
Sur l'écran des portraits de Bush, Blair et Chirac apparaissent et disparaisent provoquant les hguées de la foule.

21.With Or Without You
Dés les premières notes, on se regarde moi et Sarah, on n'ose pas dire ce à quoi l'on pense et puis plus de doute possible yessssssssssssssssssssss! Paris l'a eue! Mon dieu l'extase musicale on se prend dans les bras l'une de l'autre et on chante, rien que pour ça le concert était formidable! Que de briquets!

22.All Because Of You
Un peu de punch qui ravigore la salle en transe puis deuxième rappel moi je suis encore trop sonnée par la précédente

23.Yahweh
Une petite en acoustique, une des rares fois où Bono est très audible ^^

24.Vertigo
Et surprise, pour finir Vertigo une deuxième fois mais en plus rock, c'est une excellente idée inconventionnelle et avec dix fois plus d'entrain on reprend le décompte!

Et soudainnement les lumières se rallument et c'est terminé, je suis ravie mais très fatiguée, Sarah idem mais quelle soirée mes enfants ! Certes musicalement on nous entendait plus que Bono qui était aussi dépassé par les guitares mais l'ambiance du stade et les mouvements de chat de Bono faisait oublier cela

Un vrai moment de magie, un concert comme seuls es grands peuvent en faire... mon meilleur!

Andrea curieuse de savoir si ce soir la setlist changera^^

1 commentaire:

Oitsuki a dit…

Eh bien je comprend pourquoi cette soif de partage soudaine de ces moments exceptionnels ^^ Même si comme t'as dis, mon buser m'a plus retransmis la liesse de la foule (surtout la tienne :p) que la voix de Bono, j'ai été ravi, l'espace de ces courts instants, d'avoir été un peu comme... Sur place ? :)

Domo Arigato ^^
Bon courage pour les préparatifs de départ !
Kisu