samedi 15 mars 2008

Sunburn


Vincennes, décembre 2007.
En souvenir du flamboyant coucher de soleil rouge exposé en février (et pour faire l'expérience d'un diaporama sans réglages pour changer du boulevard Haussmann!), voici la meilleure variation francilienne que j'ai pu capturer.
Est-ce le trop plein de lumière, la pollution, les horaires du PAM inadéquates mais les couchers de soleil parisiens me paraissent trop souvent fuyants et pâles, loin de la palette infinie et menaçante que l'on peut trouver dans les banlieues de Dublin ou en Ulster, ou ce vermillion de décembre sur la côte atlantique. Et comme par hasard, lorsque la luminosité fut parfaite une après-midi sur ce carrousel du Louvre, pas d'appareil photo dans le sac.

2 commentaires:

Elaurys Nathiel a dit…

De vraies cartes postales ! Je les trouve magnifiques *_____*

Andrea a dit…

Merci de cet accueil chaleureux :) Ce qui m'a impressionné et poussé à prendre l'appareil photo sur le moment c'est que le passage du soleil dans les arbres donnait un petit air de savane ou de réveil brusque lorsque toutes les lueurs se mélangent et se font floues.